ter_train_sncf_-_jonquard-3286893

 

 

La ministre chargée des transports a reçu les élus locaux le 28 septembre 2017. L'occasion de faire un point d'étape après la remise du rapport Delebarre. Elisabeth Borne a annoncé la modernisation de la ligne POLT avec un programme de plus d'un milliard d'euros sur 2015-2020.

Par Marine GuignéPublié le 30/09/2017 à 11:15Mis à jour le 30/09/2017 à 13:17

C'est une nouvelle étape après la remise du rapport Delebarreremis le 27 juillet 2017. Un rapport qui préconise des solutions alternatives pour améliorer l’accessibilité du Limousin, suite à l’annulation le 15 avril 2016 de la déclaration d’utilité publique sur le projet de ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges.

Il préconise notamment à court terme la poursuite de la modernisation de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT) et à moyen terme le raccordement de Limoges à la ligne à grande vitesse Tours – Bordeaux (LGV SEA) grâce à la mise à niveau de la ligne existantePoitiers – Limoges. En cette rentrée, Elisabeth Borde, ministre chargée des transports, a réaffirmé sa détermination à améliorer la qualité de cette desserte ferroviaire. 


Un milliard d'euros engagé sur 2015-2020


Face aux élus locaux concernés, Elisabeth Borde a apporté des précisions de taille. Elle a confirmé les travaux de modernisation de la ligne POLT, avec un programme de plus de 1 Md€ engagé sur 2015-2025. Elle a demandé à SNCF Réseau de présenter un programme de modernisation de la ligne existante entre Poitiers et Limoges ainsi que les gains qui en résulteraient en matière d’accessibilité et de temps de parcours. Elle s’est engagée à étudier les modalités d’une desserte aérienne adaptée aux besoins des territoires, et notamment de Limoges.

A moyen terme la LGV SEA via Poitiers


Un point sera fait au printemps 2018 sur l’ensemble de ces sujets, et notamment sur le schéma directeur de la ligne POLT en cours de préparation. Il y sera également question du programme qui pourrait être mis en œuvre pour la mise à niveau de la ligne existante afin d’accéder à la LGV SEA via Poitiers.